Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hollande et l'Europe

    S'il est un domaine sur lequel j'attends une "rupture" (le mot est un peu gavauldé) c'est sur la politique européenne.

    Sarkozy considérait que la politique européenne était une affaire inter-gouvernementale et bien peu communautaire. On peut espérer que Hollande saura donner un souffle différent à l'Europe.

    Un geste symbolique serait qu'il nomme un ministre des affaires européennes fort, et non pas un homme ou une femme dont nous ne savons rien à sa nomination et pas davantage à son départ. Et pourquoi pas faire de ce ministre, le premier des ministres d'Etat, une sorte de vice-premier ministre.

  • Après le 6 mai

    Mon objectif en votant pour Hollande a été atteint : la défaite et le départ de Nicoals Sarkozy.

    Le déroulement de l'entre-deux tour ne va pas faciliter le rassemblement des centres. La décision courageuse de Bayrou et le soutien aveugle des centristes de la majorité présidentielle à Nicolas Sarkozy ne vont pas le faciliiter.