Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Centre affaibli, divisé, en état de ruine et un Centre à la recherche de son salut.

    Le centre est mal en point ; le congrès du Nouveau Centre en est le dernier symptôme. Les centristes sont profondément divisés non pas tant sur les orientations politiques que sur la stratégie. Divisés donc affaiblis, état dont ne manqueront pas de profiter les "alliés" des centristes.

    Les élections législatives s'annoncent d'ores et déjà rudes pour les centristes. Celui qui pourra sortir le centre du très mauvais pas dans lequel il est actuellement n'est pas encore identifié.

  • Le choix logique du Nouveau Centre

    85% / 15% : le rapport de force entre ceux qui soutiennent la candidature de Nicolas Sarkozy et ceux qui soutiennent celle de François Bayrou parmi les militants du Nouveau Centre qui ont participé au vote qui leur était proposé est sans appel. Même si je me trouve parmi la minorité, ce résultat me parait logique. Le NC ayant participé au gouvernement et à la majorité présidentielle depuis 2007, il était assez logique que le parti choisisse majoritairement de soutenir le candidat sortant. Celà d'autant plus, je suis le premier à le reconnaître et à le regretter, que la stratégie de François Bayrou est loin d'être limpide.